Barre de Nav

Les dunes de l’île d’Oléron

L’île d’Oléron a sa forêt domaniale, ses salines, sa mer et bien entendu ses dunes. Visiter ou se promener dans l’île sans faire un tour par la plage et ses dunes est impossible.  A vert-bois (commune de Dolus Oléron), le promeneur peut découvrir un système dunaire complet de la plage à la forêt : dune blanche, dune grise, dune boisée. Bien entendu, la dune est fragile, elle se respecte.

La tempête Xynthia du 28 Février 2010 a ouvert des plaies qui mettront du temps à se cicatriser. Des digues ont sauté et des dunes ont considérablement diminuées, notamment à vert-bois et sur la côte sauvage dont la plage des Huttes et des Trois-Pierres. Les Allassins ont également souffert…

 

Le chemin côtier longeant les Trois-Pierres a été grignoté à belles dents par les vagues […]  les galets seront sans doute retirés, car ils empêchent même le passage des piétons et des vélos, et les lambeaux d’asphalte retirés, mais la route ne sera pas rendue à la circulation automobile. Un peu plus loin, descendant vers les Huttes, les sables ont perdu entre 2 et 4 mètres et certaines installations, clôtures et escaliers d’accès à la plage, sont démembrés. Source : Sudouest mars2010

Que ces dégâts soient le fruit du réchauffement climatique, ou simplement la conséquence de mauvaises décisions humaines, le fait est que la dune d’Oléron est meurtrie. On espère à présent qu’elle se refasse une jeunesse, car vous ne le savez peut-être pas, mais les dunes d’Oléron sont également le fruit du travail de l’homme à travers les âges. Explications…

Par définition, une dune, c’est un relief composé de sable. Des dunes, dites « dunes hydrauliques », peuvent même se former et se déplacer sous la mer. Les dunes se forment dans des zones où le sable est abondant et non fixé par la végétation (désert, plage, lit fluvial à l’étiage). Le sable est érodé et pris en charge par le vent. Il est ensuite transporté au ras du sol par saltation, puis s’accumule quand la force du vent diminue. Une dune peut se déplacer par érosion du versant au vent et accumulation sur le versant opposé. Voici pour la définition made in wikipedia.

La particularité des dunes d’Oléron comme nous les connaissons, c’est que l’homme à aidé la nature dans son travail. Dans le passé, les hommes ont canalisé le sable de manière à protéger leur propre habitation.

Explication de Cabuzel.com :

Si au temps des romains, l’île d’Oléron est décrite comme couverte de forêts giboyeuses, dès le 6ème siècle les sables des dunes apparaissent. Mais ils commencent à devenir un véritable fléau au 15ème siècle.

Au sud de l’île, à Saint-Trojan, le sable envahit marais et fermes. Dès le début du 17ème siècle, les maisons sont menacées par les sables. Vers 1650, c’est l’église qui est touchée à son tour. Selon la tradition, le clocher serait encore sous les sables, près de la maison forestière. A la fin du 17ème siècle, ce n’est pas moins de huit fermes et hameaux qui ont disparus sous les sables. Des mesures sont alors prises : réglementation très stricte des coupes de bois, interdiction de laisser paître le bétail, le tout assorti d’amendes. Mais elles ne sont guère suivies et le sable continue à progresser.

A la fin du 18ème siècle, 1100 hectares sont recouverts sur les 1548 qui composent la commune. Mais les habitants commencent à prendre les choses en main, aidé en cela par les Ponts et Chaussées qui font différentes études. Il est alors démontré que la fixation des dunes, appelées ‘montagnes’ en patois par des plantations de pins maritimes est possible. Pour retenir les dunes, différentes plantations sont alors effectuées. Tout près de la plage, on plante de l’oyat, cette plante ayant besoin de sable pour se développer. Derrière cette première barrière, des pins maritimes sont plantés. Mais pour se développer, ils ont besoin d’un sol stable, et doivent être à l’abri du sel. On protège donc les pins avec des genêts et des joncs.

Les premiers essais sont positifs et, tout au long du 18ème siècle de nombreuses plantations sont effectuées, la méthode est améliorée et on utilise des planches et des fagots pour stabiliser les dunes. Ce sont les gardes forestiers qui s’occupent de tous ces aménagements. Pendant tout le 19ème siècle, ce ne fut que luttes continuelles contre les tempêtes qui détruisaient les palissades, déplaçaient en une seule nuit des dunes entières. Les hommes sont opiniâtres et reconstruisent après chaque destruction. A la fin du siècle, la forêt est dans un état à peu près semblable à celui que l’on trouve actuellement.

 

Au début du 20ème siècle, des nouveaux venus viennent dans la forêt, exploiter la résine des pins. Ils contribuent à animer la forêt et les palissades sont toujours entretenues. Les guerres viennent truffer le rivage de bombardement et de mines. A la fin de la guerre les gardes forestiers nettoient tout cela et reconstruisent une énième fois les palissades.

Je ne saurais me rappeler la 1ere fois que j’ai lu ce texte, mais je me souviens que j’en ai eu la chaire de poule, allez savoir pourquoi. J’y vois une « belle histoire », la preuve que la dune n’est pas arrivée là par hasard, qu’elle est le fruit du combat de l’harmonie entre l’homme et la nature. Alors voila, des tempêtes, il y en eu et il y en aura encore Mais il est possible de renforcer et replanter la dune d’Oléron. Moi j’y crois.

Et les Oléronais y croient, l’ont fait et le referont.

Bon courage à tous

Sources:
www.cabuzel.com
Encyclopédie Wikipedia
Magazine Sudouest
L’observatoire de l’environnement
Crédit photo illustration: Daniel

, ,

6 Responses to Les dunes de l’île d’Oléron

  1. brulister 30 janvier 2011 at 17:28 #

    VOUS DEVEZ PROTEGER SES DUNE CAR J AI ETAIT A L ILE D OLERON J AI MEME PAS VU DE DUN ET POURTANT J AI 80 ANS SES MOUISE VOTRE TRUC VOUS DEFENDE MEME LES DUNES MOI J AI VU DES POLICIER QUI LA ET REGARDE SI QUELQU UN MALTRETE SESDUNE IL VOYENT DES PETIT ET LEUR DISE RIEN JE SAI REGARDER PUIS IL SONT RIEN FAIT SES MOI QUI PBLIGER DE LES ARRETER SA M ENERVE LES FLIC FON MEME PAS LEUR BOULLO DANS LA VILLE

    MERCI DE M AVOIR ECOUTER J ESPERE QUE VOUS ALLER FAIRE ATTENTION MAITENANT

  2. brulister 30 janvier 2011 at 17:30 #

    J AIMERAI VOIR DES DUNE A 90 ANS INCHELA

    • eric 17 octobre 2017 at 17:33 #

      chère pépé on t’aime toi et ton petit chien kiki

  3. It’s very effortless to find out any topic on web as compared to textbooks,
    as I found this post at this web site.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Paysages de bord de mer – Henri Deuil - 30 mai 2010

    […] notamment ceux issus des îles Oléron, Ré et Aix. Il se plait à peindre la côte sauvage et ses dunes, les marais salans, les cabanes ostréicoles, les cabines en bord de plage de […]

  2. La Grande Plage de Saint Trojan - Oléron - 20 mai 2015

    […] (en venant du Pont de l’Ile d’Oléron). L’entrée de la plage est bordée de dunes, et on peut y trouver un poste de secours ainsi qu’une école de […]

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes